Conserver chez soi une urne funéraire - Radiesthésie Occitanie et France métropolitaine

Aller au contenu

Conserver chez soi une urne funéraire

En France, il n'est plus possible de nos jours de conserver dans son logement une urne funéraire contenant les cendres d'une personne incinérée, mais il fut une époque où cela n'était pas interdit par la loi.

Depuis la loi n°2008-1350 du 18 décembre 2008, la réglementation autorise trois solutions, après que les cendres d'une personne décédée ont été placées dans une urne funéraire :

1) L’urne contenant les cendres d'un défunt peut au choix, être :
- inhumée dans une sépulture
- déposée dans une case de columbarium
- scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière.

2) Les cendres d'un défunt peuvent être répandues dans un espace aménagé à cet effet dans un cimetière, généralement cet endroit est appelé "Jardin du souvenir".

3) Les cendres d'un défunt peuvent être dispersées en pleine nature, excepté sur les voies publiques.

Si vous souhaitez déposer une urne funéraire dans un columbarium ou disperser les cendres d'un défunt dans le jardin des souvenirs, vous devez obligatoirement obtenir l’autorisation du maire de la commune dans laquelle est situé le cimetière.

Si vous préférez disperser les cendres en pleine nature, vous devez faire une déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt ; en donnant l’identité de la personne, la date et le lieu de la dispersion des cendres.

Références juridiques

Code général des collectivités territoriales






Radiesthésiste, je réside dans le Tarn en Occitanie, c'est-à-dire au Sud de la France.
J'interviens à distance, sur plan AVANT d'aller sur place, sur le terrain.
Je me déplace en Occitanie et en France métropolitaine.

Retourner au contenu